Historique : comment ça a commencé...

SEAG, Assemblée générale Touroult, Dalens, Brûlé, Blanchet, Poirier

De gauche à droite: Pierre-Henri Dalens, Stéphane Brûlé, Eddy Poirier et Denis Blanchet; derrière l'objectif: Julien Touroult. Lors de la toute première AG de la SEAG en 2007. Ambiance détendue...

Les membres fondateurs de l'association se sont rencontrés fortuitement ou par l'intermédiaire de connaissances communes. Après de nombreuses chasses, isolées et non ciblées, ces passionnés ont décidé de mettre sur pied une étude plus ambitieuse (longue et plus lourde sur le plan logistique). cf Grand Boeuf Mort. A la fin de cette dernière en mars 2007, non achevée faute de moyens, une évidence est apparue au groupe: l'organisation d'une structure associative devenait nécessaire pour permettre le financement et la valorisation de ce type d'expédition. De plus, l'absence sur le département de centre de recherche en entomologie ou d'association spécialisée ne permettait pas aux institutionnels de faire réaliser des études par du personnel local et ils ne faisaient jusqu'alors appel qu'à des spécialistes isolés ou à des structures métropolitaines.

La SEAG a vu le jour en avril 2007. Elle est le fruit de la mise en commun de l'énergie de quelques entomologistes amateurs qui se sont associés d'abord par affinité et ensuite par complémentarité.

En Guyane, peu d'associations d'entomologistes avaient été créées jusqu'alors, et elles avaient -à notre connaissance- toutes périclité en raison de l'incompatibilité entre certaines personnalités ou pour des problèmes de répartition du matériel capturé. Certaines rancoeurs restaient encore si vivaces après des années qu'il semblait impossible de recoller les morceaux et de fédérer l'ensemble des entomologistes amateurs de la place.
Partant de ce constat, lorsque Denis Blanchet, Stéphane Brûlé, Pierre-Henri Dalens, Eddy Poirier et Julien Touroult décidèrent de monter la SEAG, ils mirent en place certains gardes-fous pour éviter une dissolution rapide de celle-ci: priorité à l'entente entre membres et -dans la mesure du possible- éviter tout doublon de spécialité (à l'exception des tandems co-descripteurs). Ces principes ont été respectés et assurent un bon fonctionnement de la structure mais limitent sa croissance.

L'équipe de terrain a dû changer au gré des impératifs personnels de chacun, et après l'installation d'Eddy au Canada, elle s'est renforcée avec l'arrivée de Serge Fernandez, lépidoptériste infatigable et curieux de tout, ayant appris à trier les nombreuses familles (notamment de Coléoptères) des relevés d'interception en quelques mois.

Après maintenant quatre années d'existence et déjà de nombreux travaux réalisés, coûteux en énergie et en temps, l'année 2012 s'annonce plus calme, pour éviter la saturation de l'équipe de terrain et du réseau de collaborateurs, mais aussi pour permettre une restitution de qualité des résultats des études réalisées en 2010 et 2011.

Thu, 2012-01-05 23:13 -- YBRAET
http://www.gravatar.com/avatar/10bdf7b4da81719ebffc3301391374c9.jpg?d=http%3A//insectafgseag.myspecies.info/sites/all/modules/contrib/gravatar/avatar.png&s=100&r=G
Scratchpads developed and conceived by (alphabetical): Ed Baker, Katherine Bouton Alice Heaton Dimitris Koureas, Laurence Livermore, Dave Roberts, Simon Rycroft, Ben Scott, Vince Smith