Sarcophagidae

Les Sarcophagidae (Flesh-flies en anglais) sont des mouches caractéristiques. Elles diffèrent de la plupart des mouches à cause de leur ovoviviparité. Elles présentent différents styles de vie : parasites seulement lors de leurs stades larvaires pour certaines espèces à non parasites. Certaines espèces se développent sur les limaces, escargots, vers de terre, différents arthropodes (Lépidopères, Orthoptères, Arachnides, Hyménoptères,...), ou sur des cadavres d'origine diverses. Certaines espcèes sont également connues pour provoquer des myiases chez les mammifères, telle Wohlfahrtia magnifica.

La majorité des Sarcophagides sont reconnaissables assez facilement grâce à leur patron de couleur : ils présentent un thorax rayé noir et gris, et un abdomen avec un damier de couleur noire et gris/blanc. Comme autres caractéristiques, on trouve leurs yeux rouges et la présence de grandes soies abdominales. Pour des détails plus précis sur leurs caractéristiques morphologiques, n'hésitez pas à aller consulter les pages Wikipedia et le site de Thomas Pape (http://www.zmuc.dk/entoweb/sarcoweb/sarcweb/Sarc_web.htm).

Cette famille contient trois sous-familles, les Miltogramminae, les Paramacronychiinae et les Sarcophaginae, pour un total d'environ 108 genera et plus de 2500 espèces.

Les membres de ces trois familles ont des biologie très diverses.
Les Sarcophaginae: La majorité des espèces exploitent des cadavres de petites tailles, tels que ceux d'insectes, d'escargot, ou de petits vertébrés. Quelques espèces se développpent sur des cadavres plus importants. Occasionnellement, les sarcophaginae sont des prédateurs d'autres larves (surtout quand elles sont de plus petites tailles). Les sarcophaginae sont également retrouvés dans le compost, les excréments ou les latrines.
Les Miltogramminae: Les membres de cette sous-famille sont des kleptoparasites d'abeilles et guêpes solitaires.
Les Paramacronychiinae: Cette sous-famille inclus des espèces prédatrices ou parasitoïdes de lépidoptères, prédatrices des stades larvaires de bourdons, prédatrices d'insectes. Certaines espèces sont également connues pour provoquer des myiases chez les mammifères, telle Wohlfahrtia magnifica.

Vu leurs mode de vie, certaines espèces de sarcophagidae sont utilisées en entomologie forensique. Par ailleurs, d'autres espèces peuvent être vecteur de maladies telle la lèpre.

La plupart du temps, seuls les mâles, grâce aux structures de leurs organes génitaux, sont identifiables avec certitude. L'identification des femelles n'est souvent garantie que lorsqu'elles sont prises in copula ou après analyses généitiques.

En Guyane française, il y a probablement plus d'une centaine d'espèces. Moins d'une vingtaine ont été signalées à ce jour. C'est dire le champs de découvertes qui reste ouvert!

Dans la gallerie photo, seules quelques-unes des espèces guyanaises ont été représentées par leurs génitalia mâles. Voir le site de Thomas Pape pour des conseils de préparation et de capture.

Album photos

Sat, 2015-01-31 16:03 -- YBRAET
http://www.gravatar.com/avatar/10bdf7b4da81719ebffc3301391374c9.jpg?d=http%3A//insectafgseag.myspecies.info/sites/all/modules/contrib/gravatar/avatar.png&s=100&r=G
Scratchpads developed and conceived by (alphabetical): Ed Baker, Katherine Bouton Alice Heaton Dimitris Koureas, Laurence Livermore, Dave Roberts, Simon Rycroft, Ben Scott, Vince Smith